The Web-site of design Company Chelyabenergoproekt in English   English
Maison Écrire le courrier Carte
Die Web-seite der Projektorganisation Tscheljabenergoprojekt in Deutsch   Deutsch




Сайт проектной организации Челябэнергопроект на русском языке   Русский

Projets de maîtrise intellectuelle!
Nos Nouvelles
22.12.2016 Bonne année!
Bonne année! Administration ...
30.12.2015 Bonne année!
Bonne année! Administration ...
21.12.2015 Energie heureux!
Energie heureux! Administration ...



Nouvelles CAD
объекты Ростехнадзора
Caractéristiques des contrats de compte dans l'entreprise effectuant les travaux de conception
Chaque compagnie accomplissant les travaux d'étude, a affaire aux accords. Près de la plupart d'eux se lève la question de l'automatisation du compte des accords. Certaines compagnies les veulent non seulement prendre en considération, mais aussi diriger les accords. L'automatisation de la gestion des accords, absolument, a les particularités. Nous examinerons certaines exigences au système de l'automatisation des accords selon les travaux d'étude que peut se montrer d'une manière intéressante aux compagnies, étant au choix les systèmes de l'automatisation de la gestion des accords.

L'automatisation des accords commence par leur compte. Les cartothèques avec les accords et les actes doivent être évidents. En entrant dans le cartothèque, le collaborateur doit voir l'information sur le document: le numéro, la date, le contractant, la somme du déchargement, la somme le paiement etc. De plus, la sortie de l'information doit être capable d'être adapté par l'utilisateur lui-même.

Chaque document a l'aspect typographique ou quelques aspects typographiques. Les formes peuvent être réglementées par la législation ou la politique intérieure de la compagnie, mais peuvent avoir la forme arbitraire. Par exemple, à la base du document du déchargement on doit former la facture, la facture etc., qui sont affirmés par la loi. La forme de l'acte est définie par la compagnie, qui a déjà la forme arbitraire, et peut avoir quelques variantes. Le système doit permettre vite de créer et adapter les formes, ainsi que garder les références aux documents extérieurs de n'importe quel type. En outre le document lui-même doit garder toute l'information pour les formes, ainsi dans le contrat l'information pour la forme du contrat, le bordereau des travaux, le calendrier, le devis.

Chaque document, avant de commencer le fait, passe la chaîne des coordinations. Bien que dans les compagnies petites la création et l'approbation des documents puisse s'occuper le directeur, dans la plupart des compagnies le document est affirmé, avant que soit signé: par le service contractuel, le service de comptabilité, le service industriel, les juristes etc. D'autre part, le contrat peut se trouver chez nous, chez le contractant, être la fax copie etc. le Système doit permettre d'établir n'importe quel statut du document et générer le rapport sur les coordinations.

La particularité de la gestion des accords est hiérarchie et structurée des documents. Nous examinerons la chaîne. Non tous les groupes peuvent assister dans la compagnie. Au départ entre notre compagnie et le client consiste le programme sur la période définie. Le programme a le caractère de recommandation. À la base du programme consistent les contrats généraux ne contenant pas les positions concrètes. Selon le contrat d'entreprise consistent les contrats ouvriers avec l'indication des délais, des travaux, des sommes on peut Aussi détenu etc. le complément de l'accord annexe. Le contrat se brise aux étapes avec les délais et les sommes, dans l'étape les positions, mais à chaque position les dépenses. Dans l'acte nous pouvons fermer sous la forme arbitraire les étapes et les positions. La chaîne analogue sous les relations avec les fournisseurs. Si le système de l'automatisation ne supporte pas une telle architecture, cela non la gestion des accords, mais le compte torgovo-de stockage des accords.

L'information mise dans les documents, doit travailler. Et cela non seulement la formation des formes. Avec l'aide du compte analytique nous devons recevoir le tableau d'un contrat, ainsi que le carnet de commandes (accords), i.e. le système doit supporter OLAP les technologies. Le système de l'automatisation doit contenir l'oscillateur des rapports arbitraires. Et supporter le supplément rapide des nouveaux manuels de référence analytiques (par exemple, pour certaines compagnies accomplissant les travaux d'étude est important non seulement l'objet de la conception, mais aussi le regroupement des objets pour la conception “sous clés”). Certes, la présence des rapports spécialisés est saluée seulement.

Que nous devons avoir sur la sortie du système de gestion les accords ? L'information sur la position de la compagnie, le plan-fait de l'exécution des accords: les revenus et les dépenses, le prix de revient, le mouvement d'espèces. L'information planifiée est formée à la base des accords, réel à la base des déchargements et les paiements selon les accords.

Il est très bon, si le système est intégré avec le compte du prix de revient et budgétisation. Le prix de revient planifié est formé à la base des devis contractuels. Le prix de revient réel comprend de projets, de montage, de mise en route et les travaux de réparation, les retraits des matériaux, général des affaires des dépenses, qui sont distribuées selon les accords. Le portefeuille des accords crée le budget opérationnel de la compagnie. Les données de fait se trouvent dans l'exécution du budget. Selon les accords on forme les calendriers de l'exécution des travaux et le mouvement d'espèces. Si la compagnie ne se rapporte pas vers petit, il faut réserver une attention particulière à la formation des plans budgétaires sur les exercices pour adéquatement diriger la société.

Ces derniers temps dans des premières séries de gestion des accords de la compagnie entrent la possession de l'information non financière sur l'état du contrat. La direction donnée s'appelle la Gestion les Objectifs (workflow, les projets). L'objectif est formé à la base des travaux accomplis du contrat, se trouve dans l'état défini, a les délais et comprend dans les liens avec d'autres objectifs. Pour que le point le contrat soit accompli, il doit passer quelques états. Par exemple, l'élaboration de la cellule flexible de programme passent les états suivants: les règles techniques, l'élaboration, le débogage, l'orthographe de la documentation, le rôdage. Pour que remettre la clause du contrat donnée, l'objectif doit avoir l'état final.

Pour les organisations petites accomplissant les travaux d'étude, il suffit pour le compte des programmes gratuits ou Excel. Pour les compagnies avec les procès commerciaux standard le produit de boîte s'approchera. Si la compagnie ou le holding a le compte complexe intérieur, ici l'implantation déjà aidera. Comme le chef de la compagnie s'occupant de l'élaboration et l'implantation du logiciel de l'automatisation de la Gestion des accords, je peux conseiller aux compagnies-clients avec la compréhension se rapporter à l'implantation et toutes les difficultés liées à lui, non seulement de programme, mais aussi administratif et psychologique. Le projet est considéré réussi, si est assuré 90% de la capacité de travail exposée dans le cahier des charges. Augmentent sérieusement les chances de l'implantation réussie et les réceptions de l'effet de l'implantation la poursuite de la compagnie de conseil pour l'optimisation de la gestion de la compagnie et l'orthographe du cahier des charges.

La technologie de l'implantation peut se distinguer aussi. Certains fournisseurs pratiquent l'automatisation complexe clés en main. Une telle approche est liée aux difficultés définies. Les chances que le système gagnera en tout, beaucoup moins, que la capacité de travail probable de la cellule flexible séparée. C'est pourquoi certaines compagnies préfèrent décousu l'automatisation des cellules flexibles travaillant. Même si le produit adapté de programme correspond entièrement au cahier des charges – non le fait qu'il gagnera. À l'étape de la conception les contours du produit final ont l'air assez précaire. Probablement, il vaut mieux incorporer non clés en main, mais utiliser la méthode des prototypes travaillant. À chaque moment de l'implantation le client a déjà le système travaillant avec le fonctionnement limité. Un tel moment permet assez vite de définir, si le système donné pour l'automatisation de l'exécution des travaux d'étude s'approche, et non attendre le rôdage. En plus une telle approche permet vite de trouver et corriger les bogues.

Devant le choix du système il vaut mieux prendre connaissance de tous les produits sur le marché avec l'aide des demo-versions (les brochures publicitaires non transmettent assez exactement la possibilité du programme), mais en cas de l'implantation cela arranger l'appel d'offres.

Absolument, chaque branche a les particularités, mais le compte des accords dans la conception, comme dans la construction, est plus individuel. Au compte des accords on ajoute une nouvelle mesure – l'objet de la conception. Au choix du système de gestion d'information les accords les organisations de projets doivent absolument prendre en considération l'aspect donné. Nous supposerons que les objets de la conception dans le système sont. Maintenant nous examinerons les particularités du compte.

Le document détenu peut se rapporter à un objet (par exemple, la conception de l'objet), ou vers quelques (la conception de quelques objets), c'est pourquoi le choix de l'objet doit être possible dans le bonnet du document, ainsi que dans chaque position. Dans les formes le tableau peut devenir multidimensionnel, par exemple, dans les lignes on indique les travaux de l'objet, mais dans les colonnes les objets eux-mêmes. En conséquence le système d'information doit permettre d'ajouter non seulement la ligne, mais aussi les colonnes, mais les programmeurs doivent savoir cela faire, puisque le document opérationnel représente le tableau plat, où dans chaque ligne on indique les travaux individuels et les objets. Et, certes, le compte des accords dans la conception doit supporter les formes réglementées.

Que représente l'objet de la conception ? Espace ce géographique, et la subdivision du contractant, la ressource, et le procès. En tout l'objet de la conception doit contenir les zones suivantes: le nom (probablement séparément le numéro de l'objet), l'adresse, le type de l'objet, le client-projeteur-interprète (notre compagnie à ces chaînes le projeteur). L'objet de la conception peut comprendre les ressources (tovarno-valeurs matérielles) uniques ou d'autres objets. En outre il faut penser qu'il faut d'habitude les exécutions du projet “sous clés” (excepté l'exécution des travaux d'étude, l'exécution de mise en route et les travaux de réparation). À l'exécution des projets “sous clés” excepté l'objet il faut accomplir le regroupement des projets Pour ces buts nous aux documents nous introduisons la signification “Objet 2”.

Dans la formation des rapports selon la conception il y avoir assister absolument un objet. Le manager de la compagnie doivent voir: selon quels objets quel il y a des travaux. Puisque l'objet est la notion géographique (bien qu'il y a des objets n'ayant pas le rattachement géographique, par exemple l'objet de la conception – les détails dans la branche mécanique), les rapports doivent aussi être formés dans la coupe des régions ou est plus détaillé. L'attention spéciale sont donnés aux rapports spécialisés, qui caractérisent la situation dans les accords selon l'objet. Dans l'objet concret il est nécessaire de voir quels travaux sont conduits et selon quel contrat. Puisque la grande partie des travaux dans la conception est accomplie par les projeteurs, il est nécessaire de voir le lien entre les travaux du client et le projeteur. I.e. traquer les situations, quand les travaux avec le Client ne sont pas fermés par le projeteur, et vice versa, si le projeteur selon l'objet n'est pas attaché aux relations avec le client.

Dans les accords à long terme ou aux partenariats programmes il est très bon d'avoir le graphique de l'exécution du projet. Le graphique de l'exécution du projet représente la gestion de projets classique, où uns objectifs sont liés aux autres: start-to-finish et autres aux relations. Mais la situation avec la conception on peut voir au moyen des rapports le plan-fait, par exemple, le diagramme de Ganta ou le contrôle des travaux courants.

Le compte des accords dans la conception a les particularités, c'est pourquoi non toutes les décisions prêtes peuvent convenir les automatisations de tels procès. Et vers les cellules flexibles contiguës s'imposent les bornages supplémentaires, comme nous avons examiné dans le compte du prix de revient, budgétisation et la gestion de projets.

Nous examinerons la spécificité de la branche.

Par les directeurs financiers des compagnies de projets il y a le plus souvent des spécialistes déjà ayant l'expérience de travail dans cette branche, les chefs comptables anciens ou les directeurs du développement. Mais ces derniers temps aux organisations accomplissant les travaux d'étude, il ne suffit pas les effectifs qualifiés, c'est pourquoi il y avait des précédents, quand la gestion financière de la grande compagnie de projets est présidée par le professionnel d'une autre branche, à qui doit se heurter souvent aux problèmes absolument nouveaux pour.

La particularité clé de la conception – c'est la complexité de l'utilisation dans la gestion financière de certaines approches typiques pour continues de la production. Quand chaque jour dans l'atelier s'exprime le même acier, on peut faire le rapport sur les bénéfices et les pertes, l'analyser et comprendre, quelles dépenses étaient portées pour le reflux, pour ainsi dire, des tonnes d'acier. Dans la conception la moyenne durée du projet fait près d'un an, il faut générer les idées. Définir les dépenses, qui étaient portées pour la conception de l'atelier concret par la place 1000 sq. m sur le 5-ème étage, avec le degré nécessaire de l'exactitude est irréel. L'affaire se complique par l'absence de la base adéquate normative et les changements constants du projet, par exemple, quand en train de la conception de la maison à huit étages ont décidé de faire au lieu de lui trois maisons en forme des marches sur deux, trois et quatre étages. Au total la base du compte du prix de revient de la conception a changé, il faut recalculer la partie de dépense du projet selon une autre base.

Il est beaucoup plus facile de réaliser le compte et la planification des dépenses sur la production. À la conception beaucoup de paiements imprévisibles, les reculs, prendre en considération qui il est impossible. Ils sont liés en premier lieu à la coordination des projets, ainsi qu'avec le chantier concret. Par exemple, à la tenue des travaux de terrassement il y a un karst souterrain inaperçu par les géologues à l'étape de l'enquête, qu'il faut d'urgence remplir par le béton ou la lentille aquatique, qu'il faut pomper qu'amène aux changements du projet. Ces facteurs influencent beaucoup le coût du projet.


Les sources:
1. Trukhachev S. Certaines exigences à l'automatisation de la gestion des accords
2. Trukhachev S. De la particularité du compte des accords dans la construction
[http://www.klerk.ru/soft/articles/429 68]
3. Larionova V. Comptabilité de gestion pour une entreprise de construction. – 2005 [http://www.ksss.ru/index.php?name=Sections&req=viewarticle&artid=7973]

L'auteur: Челябэнергопроект
La date: 23/03/2010

Les commentaires des spécialistes de Челябэнергопроект:
Non
Статьи

смета проектных работ
©Челябэнергопроект – проектные работыinfo@chepr.ru, 2007-2013
DRA.RU - проектирование сайта под ключ; системный администратор ООО «Челябэнергопроект»
Главная|О компании|Стратегия|
Компетенция / услуги|Контакты
Сертификат качества